SWISS FILMS

News

Cinéma suisse: des belles distinctions et des premières œuvres prometteuses marquent l'année 2017 à l'international
L'ORDRE DIVIN de Petra Volpe

Cinéma suisse: des belles distinctions et des premières œuvres prometteuses marquent l'année 2017 à l'international


Primés de multiples fois, MA VIE DE COURGETTE de Claude Barras et L’ORDRE DIVIN de Petra Volpe sont les deux films suisses qui ont remporté le plus de succès en 2017. Plusieurs réalisateurs en devenir ont par ailleurs attiré l'attention lors de festivals internationaux avec leurs courts métrages et leurs premiers films. Parmi eux Jan-Eric Mack, qui a remporté un Student Academy Award avec son court métrage FACING MECCA et qui se trouve maintenant sur la short-list pour les Oscars 2018. Les chiffres internationaux du box-office pour les films avec participation suisse sont en revanche en baisse en 2017.

L'année 2017 a commencé très fort pour le cinéma helvétique avec deux Césars ainsi que la nomination aux Oscars, dans la catégorie «Long métrage d'animation», du film MA VIE DE COURGETTE du réalisateur valaisan Claude Barras. Côté Academy Awards, la Suisse était présente cette année avec trois films, une première dans l'histoire du cinéma helvétique: MA VIE DE COURGETTE, LA FEMME ET LE TGV de Timo von Gunten (Live Action Short Film) et I AM NOT YOUR NEGRO de Raoul Peck (Documentary Feature), coproduit par Joëlle Bertossa et sa maison de production Close Up Films. Autre succès international: la réalisatrice suisse Heidi Specogna et son film CAHIER AFRICAIN, coproduction germano-suisse, ont remporté le Lola du Meilleur documentaire lors du Deutscher Filmpreis 2017.

Commencée en début d'année, l'incroyable success story de MA VIE DE COURGETTE s'est poursuivie en décembre avec trois autres prix remportés lors de la première édition du European Animation Awards (Emile Awards) ainsi que le prix du Meilleur scénario lors des Trophées Francophones.

Distinctions et chiffres tout simplement divins
L’ORDRE DIVIN de Petra Volpe a fêté sa première mondiale en avril lors du Tribeca Film Festival de New York, où il a été primé trois fois (prix du public, prix de la Meilleure actrice dans un film de fiction international, et prix Nora Ephron pour le scénario/réalisation). Cette œuvre de fiction qui parle de l'introduction tardive du droit de vote des femmes dans notre pays était le film suisse officiel présenté pour la 90e édition des Academy Awards dans la catégorie «Foreign Language Film».

L’ORDRE DIVIN a remporté un net succès cette année dans les cinémas suisses (distribution: Filmcoopi) avec plus de 340 000 entrées, ce qui lui vaut de figurer parmi les trois meilleurs films suisses de l'année. Le world sales danois Trust Nordisk a vendu les droits de ce film dans plus de 30 pays. Sorti en salles en Allemagne, Autriche, France, Danemark, Canada et Etats-Unis, L’ORDRE DIVIN comptabilise à ce jour environ un demi million d'entrées au niveau mondial, ce qui fait de ce film la production suisse ayant remporté le plus de succès à l'international en 2017.

Chiffres internationaux du box-office en recul
Le nombre d'entrées au niveau mondial pour des films avec participation suisse a nettement reculé en 2017 par rapport aux deux remarquables années précédentes (de 3,7 millions d'entrées à environ 1 million). Les chiffres internationaux du box-office des films suisses se retrouvent ainsi au niveau de 2012, un recul qui concerne aussi bien les coproductions suisses minoritaires que majoritaires. Quant aux productions suisses, elles ont connu une légère augmentation.

Plusieurs raisons peuvent expliquer ce recul: d'une part, le nombre de films suisses sortis en salles à l'international a baissé (de 62 à 40 films environ), et d'autre part, il manquait en 2017 des (co)productions suisses exceptionnelles telles que YOUTH ou SILS MARIA, ou encore des films tout public avec un véritable succès au box-office tels que HEIDI ou MA VIE DE COURGETTE. Par ailleurs, la baisse du nombre de spectateurs dans les cinémas d'art et d'essai est une tendance qui s'observe au niveau international.

Une relève très prometteuse
Nouveaux talents du cinéma helvétique, Maryam Goormaghtigh, Karim Sayad, Katharina Wyss, Cyril Schäublin ainsi que Lisa Brühlmann et Dominik Locher, «le nouveau duo de choc du cinéma suisse» (Die Zeit), ont fait parler d'eux cette année. La réalisatrice Maryam Goormaghtigh a présenté son roadmovie documentaire AVANT LA FIN DE L’ÉTÉ à Cannes (ACID). Lisa Brühlmann a fêté la présentation mondiale de son premier long métrage BLUE MY MIND lors du festival de San Sebastian (New Directors) et a remporté également trois distinctions lors du Zurich Film Festival. GOLIATH de Dominik Locher a été montré au festival de Locarno (Concorso Internazionale) puis à Busan, São Paolo et Tallin. Quant au film DENE WOS GUET GEIT de Cyril Schäublin, il a été projeté tour à tour à Locarno (Cineasti del presente), Thessalonique et Bilbao. DES MOUTONS ET DES HOMMES de Karim Sayad ou encore SARAH JOUE UN LOUP GAROU de Katharina Wyss, premières œuvres de ces deux jeunes cinéastes suisses, ont également attiré l'attention lors des festivals de renom à Toronto et Venise.

Présence Suisse à São Paulo
La relève suisse était également très présente lors de la 41e édition du Festival international du film de São Paulo, un des festivals de cinéma les plus importants d'Amérique latine, où la Suisse a pu présenter plus de 40 films en qualité d'invité d'honneur. La Mostra São Paulo a également proposé une grande rétrospective Alain Tanner ainsi qu'un programme spécial dédié à Georges Schwizgebel, qui s'était vu remettre peu de temps auparavant le Cristal d'honneur 2017 pour l'ensemble de son œuvre lors du Festival du film d'animation d'Annecy. D'autres programmes ont été consacrés cette année à Alain Tanner comme par exemple une rétrospective au cinéma Metrograph de New-York, très bien relayée par les médias, parmi lesquels le New York Times et le magazine Vogue.

Le «showcase» suisse au Brésil était une initiative de SWISS FILMS, sur mandat de l'Office fédéral de la culture, en coopération avec la Mostra de São Paulo et avec le soutien des représentations diplomatiques et consulaires suisses au Brésil.

Succès pour les courts métrages suisses
L'année 2017 a été à nouveau une année faste pour les courts métrages suisses. Pas moins de cinq courts métrages étaient en effet nominables aux 90e Academy Awards après avoir obtenu des distinctions lors de ce que l'on nomme les «Oscar qualifying festivals». Il s'agissait de FACING MECCA de Jan-Eric Mack, des films d'animation PAR MAUVAIS TEMPS de Remo Scherrer et IN A NUTSHELL de Fabio Friedli, ainsi que des documentaires EN LA BOCA de Matteo Gariglio et MORIOM de Francesca Scalisi et Mark Olexas.

FACING MECCA a remporté un prix aux Student Academy Awards et se trouve maintenant sur la short-list pour une nomination aux Oscars dans la catégorie «Live Action Short Film»; EN LA BOCA a été nominé au European Film Award 2017. Parmi les succès en festivals, on compte également AIRPORT de Michaela Müller et DER KLEINE VOGEL UND DIE RAUPE de Lena von Döhren.

SWISS FILMS se charge de la diffusion du cinéma helvétique à l'international par des mesures de soutien et par des activités de conseil et de promotion, sur mandat de l'Office fédéral de la culture.

SWISS FILMS, 20.12.2017

 
 

More News